Avoir un chez-soi

Vivre avec un trouble grave de santé mentale augmente les risques reliés à l’exclusion, la discrimination, l’isolement, la désaffiliation sociale, l’itinérance, la pauvreté et l’insécurité alimentaire.

En ce sens, le Mûrier désire soutenir la personne dans sa collectivité et maintenir sa qualité de vie. Avoir un chez-soi avec un soutien approprié représente un important facteur pour diminuer ces risques.