Claudia améliore sa qualité de vie; elle a fait un retour aux études dans le domaine de la bureautique. Le Mûrier la soutient dans son projet: c’est au Jalon qu’elle a son chez-soi, et sa sécurité alimentaire est consolidée grâce au projet Cuisinons ensemble.

Claudia est résidente du Mûrier depuis maintenant près de 3 ans. Elle apprécie le fait l’organisme lui a donné des outils pour se réaliser: elle a reçu du soutien précieux de la part des intervenantes, des médecins, criminologue, psychologue et aussi des autres résidentes:

« Au Jalon, plus qu’ailleurs, je trouve que j’ai eu beaucoup d’appui de tout le monde, ça m’a aidé à voir le bon côté des choses: “OK Claudia, ça va bien aller, tu ne resteras pas toujours dans la même situation; je veux me trouver un travail, avoir une belle vie.” »

Après son arrivée au Jalon, elle a décidé de reprendre une activité de travail en faisant du bénévolat dans un CHSLD. De fil en aiguille, elle a fait le programme de retour en emploi, pour l’aider à choisir ce qu’elle voulait faire comme carrière. C’est ce qui l’a amené à faire une technique en bureautique.

 

Étudier et bien manger, c’est possible grâce à Cuisinons ensemble

La pandémie l’oblige à faire ses cours à distance; elle passe donc beaucoup de temps dans son studio, à l’ordinateur. Investie dans son objectif de réussite, elle accorde beaucoup de temps à ses études. Conséquemment, elle a peu de temps pour faire ses repas.

Toutes les résidentes du Mûrier reçoivent des denrées de Moisson Montréal. Claudia l’apprécie beaucoup, bien qu’elle mentionne que cela prend du temps de cuisiner. Le temps est une denrée rare pour cette étudiante!

C’est là que le projet Cuisinons ensemble lui donne un sacré coup de main; elle reçoit en moyenne 5 repas par semaine, parfois plus pour la fin de semaine. Presque tous ses soupers sont ainsi préparés à l’avance, et il lui en reste parfois pour le dîner du lendemain.

Côté budget, Claudia est autonome, elle gère seule ses dépenses. Ce soutien en sécurité alimentaire a un grand impact, car ses achats s’en retrouvent réduits au minimum.

 

Tournée vers l’avenir

Claudia terminera sa technique en bureautique en novembre 2021. Tous ses apprentissages se seront déroulés à distance. Pour maintenir sa concentration au cours de sa formation, elle fait des pauses et prend l’air. « Ça prend beaucoup d’organisation et de motivation pour faire ça…les repas aident beaucoup là-dedans.»

À l’obtention de son diplôme, elle espère se trouver un emploi dans son domaine d’étude, tout en conservant son studio.

« J’aimerais ça être encore au Jalon quand je vais trouver mon emploi, pour économiser de l’argent et être en mesure d’avoir ce qu’il faut pour acheter des meubles pour un futur appartement. Ensuite je verrai où je vais m’en aller, en appartement, peut-être en colocation?

 

Puis partir et voler de mes propres ailes. »